Articles

7 D├ęcembre 2020
Actualité

Le confinement et l'impact sur les prix de vente

Quel est l’effet des confinements sur les prix des appartements avec balcons ou terrasses ? Une nouvelle étude MeilleursAgents confirme le regain d’intérêt des Français pour les espaces extérieurs à la sortie du premier confinement.

En  mai dernier et en plein déconfinement, Meilleurs Agents dévoilait une première analyse de l’impact d’une terrasse ou d’un balcon sur le prix d’un appartement dans les 11 plus grandes villes de France. Six mois le leader de l’estimation immobilière revient avec une nouvelle étude confirmant le regain d’intérêt des Français pour les espaces extérieurs.

D’abord une forte valorisation des biens avec balcons ou terrasses

La présence d’une terrasse ou d’un balcon fait bondir de 9,9% le prix des appartements dans les grandes villes depuis le 17 mars 2020. Ainsi, les confinements ont bel et bien impacté la demande en matière de biens immobiliers : une augmentation de 1.3 point est observable par rapport à l’avant confinement
Cette nouvelle étude ne pointe pas de changement significatif quant à l’impact de l’étage de l’appartement ou encore de la surface de l’espace sur les prix par rapport à l’étude de mai.
Cet engouement pourrait cependant être transitoire : on observe d’ores et déjà une diminution de ses effets à l’approche de l’hiver et dans un contexte de fin de seconde vague de la COVID-19.

Puis un essoufflement de la tendance

Si le prix des appartements avec un balcon ou une terrasse a significativement augmenté depuis le confinement du 17 mars, elle pourrait cependant être transitoire. Un essoufflement de l’engouement est d’ores et déjà observable :
« Posséder un appartement avec une terrasse ou un balcon en ville était déjà un bien très recherché. Ce phénomène s’est exacerbé en mai dernier, à la sortie du confinement. Les acquéreurs des grandes villes étaient disposés à payer plus cher pour de tels privilèges. Cependant, le pic de l’été passé, on assiste à un essoufflement de la tendance, qui pourrait présager un retour à la normale d’avant Covid dans les mois à venir”, explique Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

 2 acheteurs sur 10, ont modifié leurs critères avec les confinements

Malgré la crise sanitaire et les incertitudes qu’elle apporte, les acheteurs demeurent sereins : 71 % d’entre eux déclarent être confiants dans l’aboutissement de leur projet.
Cependant, 20% affirment que les confinements ont changé la donne en leur faisant repenser leurs priorités dans la sélection des biens. À la tête de leurs nouveaux critères de choix, on retrouve ainsi : avoir au minimum un balcon ou une terrasse (21%),  ou avoir un extérieur plus grand que celui imaginé au début de leurs recherches (19%).